Portrait de franchisé: Aurélien de Nantes

08 juillet 2021

Bioburger, c’est avant tout une super équipe ! Aujourd’hui, nous avons décidé de vous en dire plus sur notre franchisé Nantais : Aurélien, qui s’est lancé le pari de démocratiser la bio à Nantes !

On vous en dit plus sur lui, l’enseigne et ses futurs projets…

 

  1. Que faisais-tu avant de travailler aux côtés de Bioburger ?

Aurélien Giraud : Avant de rejoindre cette aventure au sein de Bioburger, j’ai eu un parcours personnel singulier, assez éloigné de ce que je fais aujourd’hui. En effet, j’ai été analyste financier chez KPMG, directeur générale chez un grossiste en pneumatiques et enfin durant cinq ans, franchisé Amorino à Nantes.

 

  1. Comment as-tu connu l’enseigne ?

Aurélien Giraud : J’ai connu l’enseigne Bioburger par le biais d’un ami travaillant sur Paris et qui connaît le frère de Romain (franchisé de Bioburger Le Marais et Bioburger Montorgueil).

 

  1. Pourquoi as-tu choisi d’ouvrir un restaurant Bioburger ?

Aurélien Giraud : J’ai choisi l’enseigne Bioburger pour la qualité du concept et du produit. J’ai été séduit par les valeurs environnementales de la marque mais également par la philosophie des franchiseurs.

 

  1. Pourquoi avoir choisi d’entreprendre en franchise ?

Aurélien Giraud : Entreprendre en franchise était pour moi le meilleur moyen de proposer des produits de qualité, éthiques mais surtout de partager une aventure humainement enrichissante aux côtés de Louis et Anthony, les fondateurs de Bioburger qui ont su m’accompagner et me conseiller tout au long du processus.

 

  1. Pourquoi as-tu choisi de t’implanter à Nantes ?

Aurélien Giraud : J’ai voulu m’implanter à Nantes car je connaissais très bien la ville et le local que l’on m’a proposé pour y ouvrir mon restaurant constituait une opportunité extrêmement intéressante que je ne pouvais pas rater.

 

  1. Peux-tu nous faire un retour sur ta première année d’expérience ? Qu’en retiens-tu ?

Aurélien Giraud : Avec la crise sanitaire liée à la Covid, cette première année a été atypique mais j’ai été agréablement surpris de me rendre compte que le concept et l’enseigne Bioburger étaient assez solides pour passer cette dure épreuve. En effet, nous avons la chance d’avoir une belle clientèle, fidèle, qui se reconnaît bien dans les valeurs fondamentales de Bioburger. Le concept est simple, efficace à gérer et à organiser.

 

  1. Quelles sont les principales difficultés que tu as pu rencontrer avant l’ouverture du restaurant et/ou lors de l’ouverture ?

Aurélien Giraud : Avant l’ouverture du restaurant, l’une des principales difficultés a été le respect du planning pour la gestion de l’aménagement, ainsi qu’un manque d’encadrement de mon architecte pour l’avant ouverture. En revanche, lors de l’ouverture, je n’ai pas rencontré de réelles difficultés. Nous avons souhaité ouvrir doucement et prendre notre temps pour pouvoir ouvrir sereinement.

 

  1. Pourrais-tu nous parler un peu de Laurent et Yoann, ainsi que des différents rôles que vous occupez ?

Aurélien Giraud : Laurent est mon associé, il a un rôle de supervision et d’accompagnement pour le développement futur. Yoan, lui, est notre directeur adjoint. Il pilote avec moi le restaurant, accompagné également par Jonathan ; ils devront rapidement être autonome sur l’unité de Nantes.

 

  1. Aussi, pourrais-tu nous parler un peu de ton projet d’ouvrir un deuxième restaurant Bioburger à Rennes ?

Aurélien Giraud : En effet, j’aimerais ouvrir un deuxième restaurant Bioburger à Rennes car c’est ma ville de cœur. Même s’il est beaucoup plus difficile d’y implanter un premier projet raisonnable, celle-ci est la ville prioritaire dans notre plan de développement avant d’ouvrir une autre unité sur Nantes ou ailleurs.

 

Envie de devenir franchisé? Rendez-vous ici

neque. pulvinar leo mi, et, quis ultricies commodo nunc adipiscing massa sed
I